Après avoir décroché le diplôme du baccalauréat scientifique, les étudiants qui souhaitent poursuivre ses études dans la filière de médecine doivent penser à bien préparer le concours d’entrée en première année. En effet, la charge de travail est encore très importante et il doit disposer d’un bon esprit de compétition, tout en sachant gérer son stress.

Il convient de noter que tous les étudiants qui envisagent de devenir un professionnel de santé doivent commencer leurs études en PACES, c’est-à-dire en Première Année Commune aux Etudes de Santé. Ainsi, la concurrence est très rude et il est impératif d’adopter de meilleures stratégies.

Bien réviser et s’inscrire à une prérentrée

Pour bien démarrer du bon pied la première année universitaire, il faut tout d’abord que l’étudiant se renseigne sur le déroulement des concours et aussi sur les différents types de sujets qui ont déjà été proposés auparavant. Par la même occasion, il faut aussi qu’il révise toutes ses leçons en terminal puisque c’est la base du programme de PACES. Et il est préférable de faire des révisions en groupe pour pouvoir avancer rapidement et aussi pour avoir plus confiance en soi.

Classe prépa et révisions

Ajouté à cela, il est également conseillé de s’inscrire à une prérentrée en tutorat ou en classe préparatoire afin de renforcer les anciens cours et les révisions, et aussi afin d’être encadré par un tuteur professionnel en la matière. D’ailleurs, c’est une excellente solution pour avoir un bon état d’esprit et de se retrouver avec d’autres étudiants en médecine, pharmacie, école d’infirmière et d’échanger les bonnes et mauvaises expériences.

Se concentrer à fond sur les études et préparer sa liste de nouvelles fournitures

Pour continuer, l’autre conseil également est de se concentrer à fond sur les études. Autrement dit, il faut demander aux autres membres de la famille ou à des amis de s’occuper des autres tâches ménagères et des repas pendant les jours de préparation des concours pour avoir plus de temps pour apprendre. Si ce n’est pas possible, il faut chercher d’autres alternatives comme le fait de s’abonner à un restaurant universitaire à proximité, ou encore de limiter le temps perdu dans des activités parasites tout en gardant un rythme de vie équilibré.

Décrocher des activités parasites

Par ailleurs, il est aussi conseillé de rompre les habitudes de se connecter aux réseaux sociaux pendant des heures et des heures au quotidien pour se consacrer totalement aux études. Enfin, le dernier conseil est d’investir un peu sur de nouvelles fournitures pour être plus motivé à étudier. Ici donc, il ne s’agit pas seulement d’acheter des classeurs, des cahiers, des stylos, des feutres et des surligneurs, il est aussi essentiel d’aménager un petit coin de travail et un pan de mur sur lequel les affiches et les post-it seront posés. Sans oublier les fournitures liées à chaque spécialité : ouvrages indispensables, le matériel et accessoires de labo, etc.