Inspirée de faits réels, la minisérie intitulée « Face au doute » sera diffusé sur ARTE ce jeudi 1er septembre 2022 à partir de 20h55.

Elle raconte l’histoire d’une infirmière dénommée Hana qui travaille dans le même service depuis dix-neuf ans et qui est soupçonnée d’avoir tué volontairement plusieurs patients.

Episode 1

Hana est une mère célibataire de 49 ans. Elle exerce le métier d’infirmière depuis près de 20 ans pour élever sa fille Tereza. Elle n’est pas très motivée à faire son job. C’est pourquoi elle adopte un caractère glacial et odieux avec ses collègues. C’est également le genre d’infirmière qui se montre peu chaleureuse avec les patients. Ce qui constituait la source de son problème dès l’épisode 1 de la série.
Quand Hana a appris que sa fille allait abandonner ses études pour partir travailler dans un Hôtel au Cap-Vert, elle s’est énervée. Du coup, l’adolescente a décidé de quitter la maison pour s’installer chez les parents de son petit ami.
Une nuit, une patiente sans antécédents cardiaques est morte curieusement d’un AVC. Et puisque c’était Hana qui a fait sa perfusion, elle était suspectée d’en être responsable.

Episode 2

Au cours de l’épisode 2, Hana était accusée de meurtre. Un opiacé susceptible de ralentir le rythme cardiaque fut découvert dans son casier. Et après une perquisition de son domicile, elle fut incarcérée. Heureusement que sa fille ne l’a pas laissé seule. Puis, il y a aussi l’avocat commis d’office, le maître Novak, qui a pris sa défense.
Les enquêteurs se demandent si Hana milite pour l’euthanasie. Ils pensent également qu’il est probable qu’elle soit récidiviste. Quoi qu’il en soit, la direction de l’hôpital tenait à faire une conférence de presse. Et de son côté, Tereza a renoncé à son projet pour faire face aux rafales de questions des journalistes ainsi qu’aux factures de sa mère qui ne cessent pas de s’accumuler.

Episode 3

Au cours du troisième épisode, Hana s’enfonce davantage dans la misère. La police a continué de revoir la cause du décès des patients hospitalisés dans son service durant les dix dernières années pour repérer les incohérences. Ce qui faisait augmenter le nombre de morts qu’on lui imputait.
Les familles des victimes ont réclamé des dommages et intérêts très importants. L’avocat demandait aussi une contre-expertise médicale qui coûtait une fortune.

Episode 4

Le verdict du procès sera révélé au cours du quatrième épisode. Hana est considérée comme un être sans cœur et une tueuse en série. Donc, on doute fort qu’elle obtienne sa liberté.