Savez-vous que les super-infirmiers ont enfin droit à une prime ? Après des années de revendication, un décret et un arrêté apparus le mercredi 2 mars 2022 parlent d’une prime dédiée aux infirmiers en pratique avancée.

Cette reconnaissance tant attendue par les professionnels de santé apparaît sous forme de prime mensuelle d’une valeur de 180 euros bruts. Elle fut versée à compter d’avril 2022 aux infirmiers qui exercent dans la fonction publique hospitalière, même si elle fut jugée insuffisante.

Comme l’a expliqué un représentant des infirmiers : « C’est mieux que rien ». D’ailleurs, un nouvel avenant à la convention nationale des infirmiers libéraux a été signé par les syndicats représentatifs et l’Assurance Maladie le mercredi 27 juillet dernier.

Évolution du modèle de rémunération des infirmiers en pratique avancée

C’était une excellente nouvelle pour les infirmiers en pratique avancée. Grâce à la signature de l’avenant numéro 9 à la convention nationale des infirmiers libéraux le 27 juillet 2022, leur modèle de rémunération va connaître une intéressante évolution.

En fait, ce nouvel avenant fut accordé par l’Union Nationale des caisses d’assurance maladie ou Uncam et les trois syndicats représentatifs de la profession, dont : la FNI ou Fédération Nationale des Infirmiers, le Sniil ou Syndicats Nationale des Infirmières et infirmiers libéraux et la CI ou Convergence Infirmière.

Il a été pensé dans le but de promouvoir l’exercice libéral des infirmiers en pratique avancée, notamment dans le cadre de la télésanté. Il a entré en vigueur dès le lendemain de sa publication au journal officiel, c’est-à-dire en fin septembre ou en début octobre.

Revalorisation des forfaits

Si les forfaits des infirmiers en pratique avancée ont été revalorisés, c’est surtout pour favoriser leur déploiement en ville et pour améliorer l’offre de soins sur les territoires. Il est vrai que ces infirmiers ingénieurs ont déjà revendiqué depuis très longtemps la reconnaissance de leur capacité et de leur valeur, mais leurs conditions de travail ont également été revues dans le but de les encourager à faire plus.

Le nouvel avenant revalorise justement de plus de 20% les forfaits de prise en charge quand les infirmiers s’occupent de patients confiés par le médecin au titre d’un suivi régulier. Il permet par ailleurs la prise en charge ponctuelle de nouveaux patients à la demande du médecin.

Enfin, il ne faut pas oublier l’aide au démarrage de l’activité en libéral qui fut étendue à tous les infirmiers en pratique avancée et portée à 40 000 euros en cas d’installation dans une zone en sous-densité médicale.