L’épuisement professionnel est un phénomène très courant dans la profession infirmière. Il engendre généralement une grande fatigue, des maux de dos, du stress et des troubles de l’attention et il peut durer très longtemps. Heureusement que ce syndrome n’est pas une fatalité. Vous pouvez prendre des mesures préventives afin de protéger vos soignants et afin d’éviter le burn-out.

Quelles sont les mesures généralistes à prendre ?

Parmi les mesures généralistes, il y a lieu de citer la fixation d’objectifs réalistes. Misez effectivement sur des objectifs que votre équipe peut atteindre et non pour des objectifs irréalisables qui peuvent stresser et épuiser vos collaborateurs. Avec des objectifs réalistes, vos soignants seraient motivés à travailler et accomplir leurs missions quotidiennes.

Par ailleurs, vous devez aussi limiter les brusques augmentations du rythme de travail. Évitez autant que possible les imprévus et essayez de tenir soigneusement votre planning pour ne pas créer des mécontentements au sein de votre équipe.

Question nombre, plus vos soignants sont nombreux, mieux c’est ! Le manque de soignants constitue généralement un facteur qui favorise la fatigue et l’épuisement professionnel. Et la raison de cela est simple, car chacun de vos personnels doit assurer différentes tâches en même temps.

Pour encourager vos collaborateurs, n’hésitez pas à valoriser leur travail. Des petits mots du genre « bravo », « merci », « beau travail » peuvent booster leur moral et prévenir le burn-out.

En cas de conflits, essayez de trouver une solution efficace rapidement. Restez à l’écoute de vos collaborateurs et organisez une petite rencontre pour tout remettre dans l’ordre.

Enfin, n’oubliez pas de faire des débriefings chaque fin de semaine pour recueillir le ressenti de chacun de vos soignants sur ses conditions de travail et pour pouvoir y apporter des améliorations.

Quid des vêtements et des chaussures médicales ?

Il est à savoir que la prévention de la fatigue et de l’épuisement professionnel passe aussi par la qualité des vêtements et des chaussures de travail. Normalement, vous devez fournir tous les équipements nécessaires à l’exercice de leur métier à l’ensemble de vos collaborateurs pour garantir leur confort au travail ainsi que leur sécurité.

Les vêtements à privilégier sont les vêtements dédiés spécialement à chaque type de métier. Et il en va de même pour les chaussures médicales. Vous pouvez opter pour des modèles confortables qui leur permettent de marcher et de bouger aisément toute la journée, sans déployer beaucoup d’efforts et sans les fatiguer. Des chaussures pratiques non coquées avec des semelles antidérapantes pourraient aussi faire l’affaire. En fait, les chaussures médicales doivent respecter la norme EN ISO 20347.