Certains pays imposent en ce moment le port du masque pour tenter d’endiguer la propagation du virus, tandis que d’autres jugent que cette mesure n’est pas nécessaire.

Il y a les masques dédiés aux professionnels de santé tels que les masques chirurgicaux et les masques de type FFP2 et il y a les masques qui sont réservés au grand public tels que les masques en tissu lavables et réutilisables.

Tous ces produits n’ont pas la même efficacité, mais ce qui est certain c’est qu’ils rassurent les gens. Voyons dans cet article quels pays ou villes sont pour le port de masque et quels pays ou villes sont contre.

Les pays et villes concernés par le port de masque obligatoire

Depuis la levée du confinement, le port du masque est obligatoire en Colombie, au Maroc, en République Tchèque, en Roumanie, en Italie, au Rwanda, au Kenya, en Allemagne, au Mexique, en Argentine et en Chine.

En Colombie, le gouvernement a déjà commandé des millions et des millions de masques pour encourager sa population à s’en servir au quotidien et pour éviter les pénuries. En République Tchèque, en revanche, le gouvernement suggère à ses citoyens de fabriquer eux-mêmes leurs masques à la maison car il n’est pas en mesure d’en fournir.

Il convient de noter que, dans ces pays, le port du masque obligatoire est surtout exigé dans les lieux publics, les magasins, bureaux et transports en commun. D’après le gouvernement roumain, cette mesure restera en vigueur probablement jusqu’à l’année prochaine tant que la pandémie n’est pas encore maîtrisée.

Au Kenya et en Argentine, des amendes sont même prévues pour ceux qui dérogent à cette consigne et celles-ci coûtent assez cher.

Les pays et villes non-concernés par le port de masque obligatoire

Les pays qui n’exigent pas le port de masque sont les Etats-Unis, la France, l’Espagne, la Suisse, la Thaïlande, le Japon et la Malaisie. Ces derniers suggèrent cette mesure mais ne l’imposent pas. Ce qui est important pour eux, c’est le respect des gestes barrières durant la pandémie.

Mais cela ne signifie pas qu’ils ne commandent pas de masques et qu’ils n’incitent pas leurs citoyens à en porter au quotidien. Au contraire, le gouvernement distribue des masques réutilisables dans les stations de métro, de trains et les terminaux de bus en Espagne. Et il en va de même dans les commerces en Suisse.

Enfin, il y a lieu de préciser aussi que le gouvernement encourage la conception et l’utilisation de masques faits maison aux Etats-Unis et au Thaïlande.

Protection pour lutter contre le Covid-19